translateLes études acoustiques de B.B Ninob

B.B. Ninob est flûtiste et pratique également le hautbois baroque, le saxophone et le tuba. C'est un musicien sérieux qui ne souhaite pas voir sa réputation gâchée par la révélation sur la place publique de son penchant immodéré pour les sciences.

Propagation du son dans un tuyau à parois souples : étude de l'influence des vibrations radiales du pavillon de la trompette (juin 2002)

Les ocarinas : étude théorique et réalisation pratique (septembre 2002)

Dissipation viscothermique dans les instruments à vent. Influence de la nature et de la rugosité de la paroi (août 2006) Cette étude montre comment la corrosion interne qui s'étend inévitablement avec le temps affecte les qualités acoustiques de l'instrument.

Propagation du son dans les tuyaux coudés (décembre 2006) Cette étude montre que en première approximation un tuyau sonore coudé se comporte comme un tuyau droit de même longueur moyenne.

Simulation de l'acoustique d'un instrument à vent : le logiciel TUTT (avril 2007)
A partir de mesures de longueur et de diamètres des composants d'un instrument à vent, le logiciel TUTT permet de calculer la hauteur des notes jouables avec tous les doigtés possibles et de simuler l'effet de modifications de l'instrument. Il s'applique aussi bien aux cuivres qu'aux bois. Le logiciel est fourni avec des exemples d'application à la flûte à bec, la flûte traversière, le hautbois, le saxo soprano et la trompette, avec en particulier un exemple d'application à l'optimisation d'un bocal de hautbois.
Vous pouvez librement télécharger et utiliser le logiciel TUTT et son guide d'utilisation (téléchargé 3384 fois depuis la mise en ligne)

Optimisation du bocal d'un hautbois (mai 2007) avec le logiciel d'optimisation

Modes propres d'un tronc de cône (novembre 2007, révisé en août 2013)
Les colonnes d’air en forme de tronc de cône et fermées au petit bout ont des octaves trop larges. L’ajout d’une cavité au bout du tuyau permet de rétablir la justesse de ces octaves. Si les proportions du tronc de cône et le volume de la cavité sont bien choisis, cette justesse peut même être approximativement conservée sur tous les doigtés naturels d’un tronc de cône percé de trous latéraux. L’adjonction d’une anche solide au niveau du petit bout du tronc de cône est approximativement équivalente à l’introduction d’une cavité dont le volume effectif dépend des dimensions de l’anche. Ceci permet de comprendre pourquoi les saxophones, hautbois et bassons peuvent avoir des octaves justes, et comment leur justesse est affectée par des variations des caractéristiques (dimension, raideur) de leurs anches. L’article propose une estimation des volumes équivalents associés aux anches de divers types d’instruments, clarinettes, saxophones, hautbois, bassons.

Fabrication d'instruments à vent en fibre de verre (avril 2008)
Cet article explique comment fabriquer des bois (flûtes, hautbois baroque...) de haute qualité musicale avec des matériaux bon marché et un outillage réduit. Les profils de perce, les trous et les cheminées sont calculés avec le logiciel Tutt.

Guérison d'un saxophone (février 2009)
Une application pratique de TUTT à un saxo ténor présentant des défauts de justesse, qui a pu être corrigé en appliquant également les résultats des recherches sur les modes propres d'un tronc de cône.

Inharmonicité et dispersion du son dans les tuyaux étroits (juillet 2009)
Cet article complète celui sur l'influence de la rugosité des parois en montrant que l'encrassement et la corrosion dans un tuyau de faible diamètre ont un effet sensible sur les rapports de fréquence entre les partiels, c'est à dire sur la justesse. En outre, l'altération des rapports d'harmonicité dénature le timbre et rend l'émission plus difficile comme l'a montré Benade.

Fabriquer des anches de hautbois en plastique (septembre 2010)
Dans cet article est exposée une méthode pour fabriquer des anches fonctionnelles et durables à partir de matériaux de récupération.
English translation by Dave Singleton: Manufacture of plastic reeds for oboe

Acoustique des anches à membrane. Un nouvel instrument à vent : la vouvouzémoi (avril 2011)
Dans cet article, on décrit un nouveau dispositif d’excitation de tuyaux sonores, à l’aide d’une anche à membrane. Le fonctionnement acoustique du système est discuté, ainsi que les possibilités d’utilisation de l’instrument à des fins musicales.

Paramètres des anches doubles (septembre 2011, révisé en août 2013)
Dans cet article, on évalue les paramètres d’oscillateur des anches doubles, et certaines quantités pertinentes pour le musicien, en fonction des paramètres de premier niveau de l’anche (longueur, largeur, épaisseur, module d’élasticité). Ces considérations peuvent être d’une certaine utilité pour les facteurs et utilisateurs d’instruments à anche double et guider l’optimisation des anches, en particulier pour des instruments rares ou peu usités.

Acoustique des cromornes et autres tournebouts (septembre 2012, révisé en août 2013)
La modélisation du fonctionnement des cromornes est complexe car la très grande dimension de l'anche par rapport au tuyau résonateur et le très faible diamètre de la perce et des trous de jeu modifient profondément le comportement de la colonne d'air. La prise en compte de ces paramètres dans la simulation a permis de définir et de construire des cromornes plus justes que les instruments historiques ou leurs copies construits empiriquement.

Influence de la cavité buccale dans le jeu des instruments à vent (septembre 2012)
Cet article vise à préciser le rôle de la cavité buccale et l'importance de son couplage à la colonne d'air du résonateur, plus particulièrement dans le cas des instruments dont l'anche vibre à l'intérieur de la bouche. (Note du webmaster : le cas des cuivres sera heureusement abordé dans un prochain article.)

Flûtes harmoniques, txistus et autres galoubets ( Mai 2013)
Dans cet article, on décrit le fonctionnement acoustique des flûtes harmoniques, c'est-à-dire des flûtes utilisant les partiels de rang élevé. Les principes de conception et de réalisation de ces flûtes sont discutés, avec une attention particulière sur le choix du diamètre du tube et sur les corrections d’harmonicité au niveau de l’embouchure, qui ont une importance primordiale pour la réalisation d’un bon instrument. On trouvera ici les plans de quelques flûtes harmoniques et de leurs cousines les flûtes à trois trous, avec en prime une flûte harmonique originale donnant une gamme chromatique.

Conception et fabrication d’une bombarde bretonne géante (février 2014)
Un exemplaire de cet instrument est en service dans le bagad de Vannes

Lassos d’amore et orgues éoliennes à tuyaux cannelés (Avril 2014)
Il est connu que quand on fait tourner en l’air des tuyaux possédant une rugosité interne périodique et ouverts aux deux bouts, ils émettent des sons harmoniques. Cet article étudie l’effet physique qui fait sonner ces tuyaux, et décrit la construction d’orgues « éoliennes », capables de sonner toutes seules dans un courant d’air.

Couplage tube-jet dans les embouchures de flûte (septembre 2016)
Il est généralement admis que le tuyau impose la hauteur du son produit par une flûte. Et de fait, la plupart des calculs de fréquence des flûtes se limitent à calculer les fréquences passives du résonateur. L’accord théorie expérience ainsi obtenu est déjà correct, mais le modèle ne rend pas compte du fait que le son monte quand on augmente la vitesse du jet, ce qui montre bien que ce dernier exerce une certaine influence sur les fréquences en jeu. Pour décrire cela, il faut coupler le jet au résonateur. L’objet de cet article est l’étude de ce couplage.